En direction de Saint Jacques de Compostelle, les pèlerins peuvent emprunter le Chemin d'Arles, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1998 !


Le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Le chemin d'Arles est depuis le Moyen Age l'une des quatre voies traversant la France et l'Europe vers Saint Jacques.

Arles, cité romaine située au carrefour de la Méditerranée et de la Gaule, est christianisée précocement. A partir du IVe siècle, la vénération des reliques du martyr Genest puis de plusieurs saints évêques arlésiens, entraîne la construction de sanctuaires, autour desquels de vastes cimetières chrétiens s’étendent progressivement.
Le culte des reliques, associé au prestige du diocèse d’Arles et à la prospérité de la ville au XIIe siècle, favorisent le renouvellement architectural des édifices cultuels d’Arles dans le style roman. Avec l’essor concomitant du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle, les saints arlésiens gagnent une renommée plus large encore. Si bien qu’au Moyen Âge, Arles est connue pour être le point de départ de la via Tolosana ou via Are-latensis.
Grâce à ce pèlerinage, la nécropole des Alyscamps est devenue un des plus grands cimetières chrétiens d'Occident.

credencial Arles
Passeport du pèlerin
: Délivré par les associations de Saint Jacques, peut être tamponné à l’entrée du cloître Saint Trophime, des Alyscamps ainsi qu'à l'Office de Tourisme.

 



Cet itinéraire d’une demi-journée vous permettra de découvrir les 8 monuments majeurs tous inscrits sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.


 


SUR LES PAS DE MARIE‑MADELEINE

Partez sur les traces de Marie-Madeleine, la sainte patronne de la Provence...
Selon la tradition provençale, Marie-Madeleine serait arrivée au 1er siècle par bateau au niveau des Saintes Maries de la mer avec des disciples pour fuir les persécutions dont les chrétiens étaient victimes en Palestine.
Elle aurait ensuite évangélisé une partie de la Provence avant de se retirer dans la grotte de la Sainte Baume où elle finira ses jours.
Aujourd'hui, un parcours piéton de 222km retrace son itinéraire entre les Saintes Maries de la Mer et Saint Maximin, entre randonnée et pélerinage...

Qui sommes-nous ? Notre engagement Notre politique qualité Mentions légales Crédits photos

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles à la réalisation des statistiques de visites.

Plus d'informations