Liste des monuments

Pont Van Gogh


Présentation

Nommé autrefois pont de Langlois
Epoque : XIXe siècle
Type : Architecture publique : génie civil
Statut : Propriété de l'Office du tourisme d'Arles Classé Monument historique (1988)

Du nom de l’employé chargé de le garder et de le manipuler, le « pont de Langlois » a acquis une renommée mondiale grâce aux représentations qu’en a fait Van Gogh à la fin du XIXème siècle. Le pont que l’on peut voir à quelques kilomètres au sud du centre ville, sur le canal d'Arles à Bouc, n’est pourtant pas celui peint par l’artiste. Il n’est pas non plus à son emplacement initial. Les progrès des techniques, l’évolution de l’urbanisme et les aléas de la guerre ont fait que nous ne voyons aujourd’hui qu’un exemplaire identique, autrefois installé à Fos. Cependant, la volonté d’évoquer le peintre, aussi bien que de restituer une technique ancienne, ont permis de replacer l’ouvrage dans son intégrité fonctionnelle, et dans un cadre paysager proche de celui vu par Van Gogh. L’ouvrage est un pont mobile du type pont-levis à flèches : c’est à dire que le tablier se relève en pivotant sur une extrémité, reliée par des chaînes à une ou deux pièces en bascule, les flèches. Le pont de Langlois est symétrique et les deux tabliers de quatre mètres de longueur permettent une portée de huit mètres. C’est la largeur du canal, déduction faite des culées, partie en maçonnerie qui fixe l’ouvrage en bordure des berges. Les deux tabliers, en traverses de bois, offrent une largeur de quatre mètres pour la circulation. Les parties fixes sur lesquelles les flèches pivotent sont assemblées en une sorte de portique de quelque cinq mètres de hauteur. Les flèches, elles, mesurent 8,30 m. La majeure partie de l’ouvrage est en bois, sauf les culées, les chaînes de levage et les pièces métalliques de fixation ou d’assemblage.


En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles à la réalisation des statistiques de visites.

Plus d'informations