Découvrir Van Gogh et Picasso

Picasso aimait arles, le Musée Réattu lui rend hommage.

Picasso

En 1971 alors que le musée Réattu consacre à Picasso une deuxième exposition (la première eut lieu en 1957), le maître espagnol décide d'offrir à la Ville 57 dessins, point culminant d'une relation profonde entre Arles et l'artiste. 

Cette donation exceptionnelle témoigne de son attachement si particulier à Arles fondée sur sa passion d'Andalou pour la corrida et surtout sur l'attraction irrésistible du « fantôme » de Van Gogh. La figure de l'Arlésienne apparaît ainsi dans son œuvre dès 1912, et les arènes d'Arles en 1960. 

Le musée Réattu conserve ainsi les 57 dessins de la donation Picasso, offerts par l'artiste deux ans avant sa mort. 

Dans cette sorte de journal du peintre qui nous mène au cœur même du travail dePicasso se conjuguent trois thèmes : L'Arlequin, Le Peintre et son modèle et enfin Le Mousquetaire moitié hidalgo/moitié matador, fascinant autoportrait final. 

Le musée présente également deux peintures du maître : Le portrait de Maria (la mère de l'artiste) de 1923 offert par Jacqueline, la dernière épouse de Picasso en 1985 ; Le Portrait de Lee Miller en Arlésienne, peint en 1937 (la même année que Guernica), référence au Portrait de Madame Ginoux de van Gogh.