Liste des monuments

Porte d'Auguste


Présentation

Parfois nommée Porte de la Redoute
Date : Fin du Ier siècle av. J.-C.
Epoque : Antiquité
Type : Architecture militaire fortifiée
Statut : Propriété de la Ville d'Arles Classée Monument historique (1886), Patrimoine mondial de l'Unesco (1981)

La porte d’Auguste, également nommé porte de la Redoute (d’après la forteresse qui y sera installée au Moyen Age), représentait l’entrée principale de la cité romaine.
Située au point le plus élevé de la ville, à l’est, elle accueillait une dérivation de la voie Aurélienne, venant de Rome.
C’est la partie la mieux conservée du rempart augustéen, élevé peu après la naissance de la colonie romaine.
La situation dominante actuelle de la porte ne correspond pas au dénivelé initial, mais au creusement du boulevard Emile-Combes à la fin du XVIIIe siècle.
Près de la tour nord de la porte, arrivait l’aqueduc qui amenait l’eau des Alpilles.
Sur la cassure causée par le creusement du boulevard, on peut encore observer des dépôts calcaires posés sur la paroi.
L’édifice a été profondément remanié à l’Antiquité tardive et durant le Moyen Age.
La porte, encadrée par deux massifs rectangulaires, occupe, dans la partie orientale du rempart, une vaste superficie en demi-lune d’environ cent mètres.

A chaque extrémité de celle-ci, une tour semi-circulaire assurait le lien avec la courtine (partie d’enceinte entre deux bastions).

La porte elle-même avait une largeur de 35 mètres. Contrairement à l’enceinte, elle était construite en gros blocs de pierre montés à joints vifs.
Les deux tours semi-circulaires qui l’entourent, également en grand appareil, montrent à leur base une mouluration relativement simple, que l’on retrouve fort abîmée au sommet.
L’espace entre les deux tours permet de restituer deux passages d’une largeur de quinze mètres probablement non suffisante pour une circulation complémentaire des piétons, comme c’est le cas de la porte d’Auguste de Nîmes, plus large.
La porte, murée au Moyen Age, ne laisse voir aujourd’hui qu’une petite poterne.