Liste des monuments

Palais des Podestats


Présentation

Date : XIIIe siècle
Epoque : Moyen Age
Type : Architecture publique de la collectivité
Statut : Propriété de la Ville d'Arles Classé Monument historique
Depuis le Plan de la Cour, ce sont quatre édifices, et non un seul, qui témoignent de plusieurs siècles de pouvoir communal.

Le palais des Podestats, à droite, est le plus ancien d’entre eux. De style roman, il date du XIIIe siècle. D’ouest en est, on trouve ensuite la maison commune du XVe siècle, l’hôtel de ville du XVIIe siècle, et le beffroi du XVIe siècle. Du latin potestas (« pouvoir »), le podestat désignait au Moyen Age, dans certaines villes d’Italie et du Midi, le premier magistrat qui dirigeait la cité.

Dans l’histoire arlésienne le terme fait référence à un période trouble, durant laquelle les tensions entre les divers pouvoirs (comtal, seigneuriaux, ecclésiastique) sont si vives que l’on fait appel à un professionnel, nommé pour administrer la ville. Jusqu’à l’édification de l’hôtel de ville et l’aménagement de la place au sud, le pouvoir communal siégeait et s’exerçait donc sur le Plan de la Cour. Aujourd’hui, les locaux du palais des Podestats, comme ceux de la maison commune voisine, sont occupés par des services municipaux. La façade à l’allure fortifiée conserve encore ses créneaux, ses meurtrières, ses fenêtres géminées en plein cintre et son porche roman. A gauche de cette façade, on remarque encore « le banc de justice », gradin de pierre où s’installaient les officiers comtaux pour prêter serment et jurer de respecter les privilèges de la ville. Dans la cour, où les bâtiments ont été beaucoup modifiés lors du réaménagement des bureaux municipaux, on peut encore observer les anciens cachots de la prison, et d’intéressants graffitis sur le mur qui fait face au porche. La maison commune, ancêtre de l’hôtel de ville, édifiée par les consuls aux XVe siècle, jouxte à gauche le palais des Podestats. Sa façade tranche avec la précédente, notamment par la présence de ses grandes fenêtres à linteaux et meneaux.