Découvrez Traditions

Le gardian travaille dans une manade de taureaux et chevaux camarguais depuis des siècles. Chaque année, le 1er mai, les gardians célèbrent Saint Georges. Durant la matinée se déroule le défilé des gardians venus de toute la Camargue.

Les gardians

En Camargue, taureaux et chevaux vivent en semi-liberté, le plus souvent en troupeaux, appelés "manades" que les gardians surveillent à cheval. Il existe aujourd'hui des gardians professionnels et des gardians amateurs.

C'est dans l'expression occitane gardo-besti, qui signifie garde-bestiaux, que se trouve l'origine du terme gardian.
Les gardians se regroupent chaque année le 1er mai pour la Fête des gardians. Fondée en 1512, la Confrérie des gardians constitue la plus ancienne manifestation de ce type existant encore aujourd'hui en France. Durant la matinée se déroule le défilé des gardians venus de toute la Camargue, accompagnés des arlésiennes en costume traditionnel, puis la messe en provençal en l'honneur du Saint patron.

C'est le 2 janvier 1512 qu'est née officiellement la Confrérie. Elle avait pour mission de venir en aide aux vieillards, aux pauvres et aux infirmes de la Confrérie. Saint Georges, patron des gardians, dont l'effigie figure sur l'étendard du groupement, est le protecteur des cavaliers. A l'origine le gardian n'a pas de tenue spéciale. C'est le marquis de Baroncelli, quand il créa la "Nacioun Gardiano" en 1909, qui leur imposa un costume pour donner plus d'unité et plus de cachet à la confrérie.

La Fête des Gardians - le 1er Mai

Office de tourisme d'Arles, réalisé par Guillaume Frey

 

Émission "Ville en fête" - 2013

Cet épisode (en 2 parties) "Ville en fête : Arles, la fête des gardians" a été réalisé par la société Prontoprod et a été diffusé les 13 février, 8 mars et 30 mars à 14h30 sur la chaîne Voyage.