Découvrir La Camargue

Le taureau camarguais vit au coeur des manades en camargue et devient le roi de l'arène lors de la cocarde d'or en juillet.

Le roi de l'arène

Pendant la Cocarde d’Or en juillet...

La 85e Cocarde d'Or aura lieu le 04 juillet 2016.

Chaque année, le premier lundi de juillet, a lieu la Cocarde d’or (qui vit le jour le 2 juillet 1928) dans les arènes d’Arles. Il s’agit de la course « phare» de la saison taurine, la grande et belle fête de la bouvine et la plus prestigieuse des courses camarguaises. La finale du trophée des As a lieu à Arles début octobre, une année sur deux.

A partir du 06 juillet et  jusqu’au 29 Août 2016 : Spectacles Camarguais/Taurins, Courses Camarguaises.
Les gardians présentent les manades de taureaux et de chevaux, les courses camarguaises et jeux de gardians.

 

Le taureau de combat

On compte environ 30 manades de taureaux de combat en Camargue, soit près de 6000 bêtes

La tauromachie espagnole est apparue en France en 1701. La première corrida dans les arènes arlésiennes a lieu en 1853. Il existe à Arles une école taurine qui enseigne la tauromachie à une trentaine d’élèves.

>> Retrouvez la liste des manades

À déguster : la viande AOC

En 1992 fut créée l'Association pour la Promotion de la viande bovine de Camargue à l'initiative des manadiers de Camargue, de la société Alazard et Roux et des négociants en viandes du Pays d'Arles et du Gard.

Quatre années de travail menées conjointement avec le Parc naturel régional de Camargue ont abouti à la reconnaissance de l'Appellation d'origine contrôlée (AOC). L'Organisme de Défense et de Gestion de la viande AOC "taureau de Camargue" est composé d'éleveurs, d'abattoirs, comme les abattoirs Alazard et Roux, et du Parc Naturel Régional de Camargue.

L'association Bovin 13 a été créée dans le but de représenter l’ensemble de la filière bovine départementale. Elle réunit les productions bovines locales (bovin allaitant, bovin laitier, taureau de la raço di biou, taureau de combat).

Le biou dans la manade

Environ 18 000 à 20 000 taureaux sont élevés dans plus de 150 manades, dont au moins la moitié ont un effectif de plus de 100 têtes. La production de race Camargue ("raço di biou") est avant tout destinée aux spectacle taurins (course camarguaise, abrivado, bandido).

En savoir plus sur le site www.parc-camargue.fr