Découvrez Traditions

Le costume d'Arlésienne fait partie du mythe de l'arlésienne. Dans la littérature comme dans la peinture, le costume d'arlésienne a toujours été reconnu.

Le costume d'Arlésienne

La littérature et les poètes font remonter la célébration de la beauté des Arlésiennes à l'Antiquité. Mythes et réalité, portés par de célèbres zélateurs, se conjuguent pour conforter ce charme spécifique.
Les femmes d'Arles en retour se plaisent à répondre à la légende en portant mieux qu'ailleurs le somptueux costume.
Daudet, Mistral, Léo Lelée, et d'autres admirateurs ont donné vie à cette silhouette de femme altière, gracieuse, élégante, dont la Reine d'Arles est une incarnation renouvelée.

Le costume de l'Arlésienne naît vers le milieu du XVIIIe siècle du désir des habitantes du pays d'Arles de s'habiller différemment des autres femmes.
Le costume de l'Arlésienne a évolué selon la mode parisienne et suivant les différentes époques : costume du droulet, costume Louis Philippe, costume Napoléon III, sans oublier l'empreinte de Léo Lelée.

Il prendra sa forme définitive et épurée, dite moderne, à la toute fin du XIXe siècle. Aujourd'hui, le costume est porté à l'occasion de festivités. La coiffure agrémentée du fameux ruban apparaît vers 1835.                  

C'est pendant la Fête du costume du premier dimanche de juillet que les Arlésiennes revêtent leur plus beaux costumes.