Découvrir Toros et ferias

Arles accueille des spectacles taurins et corridas. Des élevages de toros braves (espagnols) se trouvent dans les environs.

Les spectacles taurins

Il sont classés ainsi :

  •   les corridas de toros : dans lesquelles sont combattus par des matadors de toros des animaux ayant au moins 4 ans et moins de 6 ans
  •   les novilladas avec picadors : dans lesquelles sont combattus par des matadors de novillos avec picadors des animaux de moins de 3 ans
  •   les novilladas sans picadors : dans lesquelles sont combattus par de jeunes débutants des animaux de 2 à 3 ans sans qu'ils soient piqués
  •   les corridas de rejones : dans lesquelles sont combattus à cheval par des rejoneadores de toros ou des novillos des animaux de moins de 6 ans
  •   les becerradas : dans lesquelles sont combattus avec ou sans mise à mort des animaux de 18 à 24 mois par des professionnels ou des aficionados.

Le déroulement de la course est placé sous la direction d'un président, chargé de veiller au respect du règlement. Lorsque retentissent les trompettes débute le paseo (ou défilé), qui permet de découvrir tous les acteurs de la corrida. Dès sa sortie du toril, le torero reçoit le toro à la cape, ce qui lui permet de le juger dès les premières secondes.

 

Le combat se déroule en trois tercios :

  •   Le tercio de pique : le picador à cheval protégé, armé d'une pique va tester la bravoure du toro, et le piquer dans le haut du morillo.
  •   Le tercio de banderilles : les banderillos (aides du torero ou peones) posent trois paires de banderilles sur le garrot du toro, afin de le remettre en mouvement. S'il le désire le matador pourra banderiller lui-même l'animal.
  •   Le tercio de combat ou muleta : c'est le moment de vérité pour le matador. Il doit en quelques minutes soumettre le toro, se mettre en harmonie avec lui avant de lui porter l'estocade finale.